AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez| .

Voyage à l'intérieur de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Hyoubu Kyousuke
Chef du P.A.N.D.R.A.
avatar
Masculin Nombre de messages : 115
Age : 27
Clan : P.A.N.D.R.A.
Type de Combattant : Arme humaine, Télépathe, Elemental
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Voyage à l'intérieur de soi Mar 7 Jan - 5:52

On avait beau être en hiver, un doux soleil baignait l'entrée de Djoto de sa lumière bienveillante, inondant l'air d'une chaleur légère et agréable. Un très beau début de soirée s'annonçait, duquel Hyoubou profitait pour se dégourdir les jambes à l'extérieur de l'établissement, pour la première fois depuis son arrivée.

Cela faisait maintenant plusieurs mois qu'il était élève à Djoto, et la situation n'avait pour ainsi dire pas bougé d'un pouce. Il attendait toujours des membres de Pandra qui semblaient ne pas arriver, et dont il n'avait pas la moindre nouvelle, et n'avait toujours pas tenté d'entreprendre la moindre action. Cependant, il devait bien avoué que d'autres groupes marchaient sans le savoir sur ses plates bandes depuis son arrivée en ces lieux. Il se devait, en bon chef qu'il était, de bien analyser chacun de ses adversaires potentiels avant de tenter quoi que ce soit, sinon, tout pourrait se retourner contre lui.

Les Silicates, par exemple, lui apparaissaient comme était un danger potentiel. Dangereux, agressifs, ils avaient récemment lancé une offensive contre les élèves les plus forts de l'école, qui tenaient l'établissement depuis maintenant plusieurs années. Ces "choses" semblaient ne pas connaître la peur, et étaient en plus dotées d'un arsenal prodigieux, qui les rendaient très puissantes et difficiles à affronter. Cependant, Hyoubu n'était pas inquiet à leur sujet, car il se savait supérieur à eux, et avait confiance en ses multiples capacités. Non, ce qui l'inquiétait vraiment, c'était la possibilité qu'il y avait que ces créatures finissent par parvenir à s'emparer véritablement de l'école. Qu'en feraient-elles ? Quel sombre dessein poursuivaient-elles avec tant de violence et d'acharnement ? La plupart d'entre eux avait l'air assez stupide, voir dérangé, mais leur chef, Pcell, agissait au contraire comme un être extrêmement calculateur, ce qui indiquait qu'elle avait un plan et un objectif précis en tête. Mais lequel ?

A côté de ça, le clan Katana et la Corporation, qui semblaient également être des rivaux des Exécuteurs, inquiétaient également quelque peu le chef de Pandra. Certains d'entre eux, notemment Tetsuhito Kagiroi et Shin Natsume semblaient être de formidables adversaires, et ce même pour lui. Cependant, en apparence, les ambitions de Shin semblaient s'arrêter aux murs de cette école, qu'il voulait contrôler sans doute uniquement pour pouvoir la reprendre aux mains de ses anciens alliés devenus ses adversaires. Par contre, Tetsuhito, que Hyoubu avait déjà rencontré une fois, était beaucoup plus difficile à lire et à comprendre. Il était assurément très fort, mais n'affichait pas clairement ses buts et ce qu'il attendait de Djoto. Risquait-il de mettre des bâtons dans les roues de Pandra ? A priori non, mais tout était à prévoir.

Hyoubu fit quelques pas vers le portail, les mains dans les poches, l'air nonchalant, comme à son habitude. Il se sentait un peu comme dans une prison, à Djoto, même s'il savait qu'il pouvait s'en aller quand bon lui semblait. Ces Exécuteurs, comme ils se faisaient appeler, avaient des allures de matons. Mitsuomi Takayanagi, leur chef, était également doté d'une puissance phénoménale, mais son sérieux et sa discipline en faisant un bon toutou au service du mystérieux directeur de l'établissement. Heureusement pour Hyoubu, d'ailleurs, même si celui-ci n'écartait pas la possibilité d'éventuelles remontrances de la part du chef des Exécuteurs lorsque Pandra passera enfin à l'action. Il aviserait en temps et en heures.

Comment se faisait-il que le directeur de Djoto avait accepté sa candidature sans rien dire ? N'avait-il jamais entendu parler de Hyoubu ? Pourtant, il était mondialement reconnu comme un terroriste extrêmement dangereux...D'accord, l'école était située dans un trou perdu, où personne n'avait la télévision, mais ils avaient internet ! Et, de plus, le directeur n'avait encore jamais été aperçu dans l'établissement depuis que Kyousuke s'était inscrit ! Etrange personnage...Gérait-il les choses à distance, était-il présent dans l'école, préférant rester caché et observer ? Tout était possible, venant d'un individu aussi bizarre que pouvait l'être le directeur de Djoto.

Toutes ces questions resteraient probablement un bout de temps en suspens, mais Hyoubu n'avait de toute façon pas besoin d'une réponse immédiate. Il était patient, et méticuleux, et faisait très rarement des erreurs. C'était pour tout ça qu'il était si dangereux aux yeux de la sécurité mondiale et des différents chefs d'état, qu'il avait déjà plusieurs fois fait trembler. En tout cas, malgré tout ce qu'il pouvait dire, il se sentait à l'abri entre les murs de Djoto, et avait la sensation que personne ne pourrait venir l'arrêter tant qu'il resterait là.

Une douce brise vint agiter ses cheveux, sans qu'il ne tente de la retenir. C'était un magnifique début de soirée hivernale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki Moriyama
Membre du P.A.N.D.R.A.
avatar
Féminin Nombre de messages : 171
Age : 23
Clan : P.A.N.D.R.A.
Type de Combattant : Télépathe, arme humaine
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Re: Voyage à l'intérieur de soi Mer 8 Jan - 4:48

Cela faisait peu de temps que Tsubaki était arrivée à Djoto. À vrai dire, elle ne s'y sentait pas encore vraiment à son aise, elle commençait tout juste à prendre ses marques. Si certaines habitudes lui créaient déjà une petite routine, la jeune fille avait l'impression que l'institut lui réservait encore pas mal de surprises. Si elle n'aimait pas spécialement ça, elle essayait d'être optimiste. À quoi bon s'inquiéter ? une école ne pouvait dépasser un certain quota de bizarreries, si ? Un tas de questions auquel elle n'avait pas su répondre était toujours présent dans sa tête. Se rassurer n'était pas difficile mais un doute subsistait. L'élève avait directement remarqué que les élèves étaient plus étranges les uns que les autres, ce qui n'était pas un très bon signe. Mais elle avait au moins l'avantage de pouvoir compter sur son chef de clan. Si Hyoubu ne payait pas de mine, elle avait parfaitement confiance en ses capacités et lui était totalement loyale. C'était peut-être pour se rassurer au près de lui qu'elle avait suivi son aura au travers de l'établissement.

Elle ne fut pas vraiment surprise de le retrouver à l'entrée de l'école, le temps était magnifique. Idéal pour se retrouver seul avec soi-même et mettre de l'ordre dans ses pensées. Malgré le fait qu'il lui tourne le dos, la jeune fille lui trouvait un air terriblement concentré, c'en était presque douloureux. Elle n'aurait certainement pas souhaité être une seconde dans sa tête. La sienne était certes déjà tout aussi pleine de tourments, mais ils lui étaient plus familiers et moins complexes selon elle. Tsubaki n'essayait pas d'en parler avec lui, elle savait bien qu'il le ferait si il en avait envie, si c'était vraiment nécessaire. En ce moment il semblait plutôt profiter de cette belle soirée d'hiver, et la jeune fille n'allait pas le troubler avec des questions inutiles.

La pensionnaire n'avait pas dit un mot, par peur de le surprendre et s'était simplement approchée. Il avait sûrement senti sa présence depuis un moment, elle le savait mais il garda le silence jusqu'à ce qu'elle soit à sa hauteur et qu'elle le brise.

— Kyousuke ? commença-t-elle, sans réellement attendre une réponse de sa part, sa voix se faisait à peine entendre et semblait se joindre au murmure du vent. Belle soirée n'est-ce pas ? ses lèvres s'étirèrent en un fin sourire plein de chaleur et d'affection. J'espère que tu ne te fais pas trop de mal à cogiter dis-moi ! Nous venons à peine d'arriver tous les deux, j'espère que tu ne prépares pas de plans machiavéliques. dit-elle sur un ton sucré, chargé d'un humour qui lui était propre.

La jeune fille frotta ses mains l'une contre l'autre, elles étaient légèrement rougies par la fraicheur du soir. Tsubaki avait du mal à déchiffrer l'expression de Hyoubu, le garçon restait un mystère pour elle. C'était assez rare que ce soit le cas, elle ne lisait pas dans les pensées mais avait toujours eu une certaine facilité à cerner les gens bien que ses interprétations soient parfois erronées. L'adolescent était une telle énigme qu'elle prenait de plus en plus plaisir à le côtoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyoubu Kyousuke
Chef du P.A.N.D.R.A.
avatar
Masculin Nombre de messages : 115
Age : 27
Clan : P.A.N.D.R.A.
Type de Combattant : Arme humaine, Télépathe, Elemental
Date d'inscription : 15/02/2013

MessageSujet: Re: Voyage à l'intérieur de soi Lun 13 Jan - 11:23

Tandis qu'il était toujours plongé dans ses pensées, se questionnant lui-même comme il avait l'habitude de le faire depuis maintenant bon nombre d'années, Hyoubu repéra la présence de Tsubaki non loin derrière lui, et qui s'approchait lentement. Il n'y fit pas attention, préférant continuer à songer à ses doutes et ses hésitations, confiant ses incertitudes au ciel et à son propre esprit, sans chercher à obtenir la moindre réponse. Sa réflexion avait beau être profonde, elle ne le ferait pas avancer d'un cran, car il lui manquait pour cela beaucoup trop d'éléments qui auraient pu le mettre sur une piste quelconque, ce qui était fort dommage et déplaisant. Il s'interrogeait dans le vide, sans pouvoir vérifier si ses suppositions étaient fondées ou non, tout simplement car elle ne partait que de son instinct, et non pas de preuves tangibles. Cependant, cette manière d'agir et de réfléchir le rassurait, lui permettait de garder le contrôle de la situation même lorsque celle-ci dépendait d'incertitudes totales. Ainsi, lorsque Tsubaki fut arrivée à sa hauteur et se mit à lui parler, il fit l'effort de mettre ses pensées de côté un court instant afin de l'écouter un peu plus attentivement. Malheureusement, force était de constater que ce qu'elle avait à dire ne le captivait pas vraiment... Il se força tout de même à répondre, quelque peu agacé par la naïveté de la jeune fille.

"Je suppose que tu plaisantes, Tsubaki. Je ne me suis pas inscrit ici pour m'amuser, ou pour passer du bon temps. A vrai dire, je ne suis même pas là pour apprendre quoi que ce soit, bien que je commence à me dire que certains pourraient m'enseigner des choses étonnantes. Non, si je suis ici, c'est bel et bien pour le compte de P.A.N.D.R.A, et donc, comme tu dis, de plans machiavéliques. Même si pour moi, les vrais machiavéliques, ce sont ceux contre qui nous oeuvrons. Mais je suppose que c'est pareil pour toi, et que tu faisais juste une blague...du moins je l'espère. Sinon, oui, tu as raison, c'est une magnifique soirée."

Il se tut, conscient de n'être pas très sympathique avec la jeune fille, qui après tout ne lui avait rien dit de mal, finalement. Il était souvent dur avec elle car il avait toujours l'impression qu'elle cherchait à se faire bien voir, et qu'elle n'était pas elle-même lorsqu'elle s'adressait à lui, comme si elle n'osait pas s'affirmer. Cela posait un véritable problème à Hyoubu qui espérait pourtant pouvoir observer son plein potentiel, mental comme physique, intellectuel comme moral. Et pour le moment, il n'arrivait pas à se forger une opinion tangible, bien que pas à pas il commençait à se faire une petite idée. Mais, encore une fois, cela ne reposait sur rien, ce dont il avait horreur.

Après toute cette nouvelle réflexion intérieure, il se sentit quelque peu mal d'avoir été si dure avec sa camarade, qui était juste venue aux nouvelles de son supérieur hiérarchique, sans doute sans la moindre arrière pensée. Il la regarda un instant dans les yeux, sondant ce qu'elle pensait sans trop y parvenir, devinant seulement qu'elle avait été touchée par ses paroles et son ton blessant. Sentant la culpabilité l'envahir, Hyoubu se retourna vers elle et s'efforça de lui sourire aussi aimablement que faire se peut. Bien que ce ne dut pas être très convaincant, l'effort était bel et bien fait, et, après que quelques secondes se soient écoulées, il se décida à reprendre la parole, sur un ton autrement plus gentil que précédemment.

"A vrai dire, je ne suis pas particulièrement satisfait de notre situation. Nous sommes trop peu pour le moment, et personnellement, ça me pose un véritable problème. J'attends nos autres membres avec impatience, et je ne puis qu'espérer qu'ils ne se sont pas fait prendre par les autorités, ou pire, assassinés. D'ici, je n'ai qu'un contact limité avec l'extérieur, même si je peux m'en aller à n'importe quel moment pour aller vérifier ce que j'ai besoin de savoir. Je préfère éviter de quitter l'enceinte de l'école, car, soyons honnête, l'une des raisons qui m'a poussé à venir ici, c'est que l'on est à l'abri des gouvernements, quels qu'ils soient. Je ne peux qu'attendre que des nouvelles viennent à moi, ce qui ne m'enchante guère, je te l'avoue."

Il la gratifia d'un nouveau sourire, tentant de lui montrer que tout cela n'était finalement pas gravissime, juste un petit peu angoissant pour lui qui aimait bien que tout soit bien défini. Ce n'était pas le cas pour le moment, et il espérait pouvoir remédier à tout cela sans attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Voyage à l'intérieur de soi

Revenir en haut Aller en bas

Voyage à l'intérieur de soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» COMME DU CHOCOLAT, DUR À L'EXTÉRIEUR, MAIS AU COEUR FONDANT À L'INTÉRIEUR - 02/10 À 18H07
» mon petit jardin d'intérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Extérieur :: L'Entrée-